Construit en 2014 par l'association, le dispensaire est le point central de nos missions. C'est aussi le lieu où sont accueillis les patients par l'agent communautaire qui assure le suivi en dehors de notre présence. Un médecin généraliste libéral de Brickaville vient également y assurer une permanence tous les 15 jours.

Il comprend une grande salle servant de pharmacie et de salle de soins, trois cabinets de consultations, une salle de réunion, une pièce de vie pour le gardien. Des panneaux solaires permettent l’alimentation de l’éclairage et du réfrigérateur. Une citerne de récupération de l'eau de pluie doit permettre l’approvisionnement en eau.

Histoire de la construction

11 Juillet 2014
 
Le dispensaire est pratiquement terminé !
Après une avancée spectaculaire des travaux en mai, l'ensemble de la structure est achevée. Il reste quelques travaux de finitions et d’étanchéité, la pose des panneaux solaires et la plomberie. Nous avons pu travailler dans des conditions confortables par rapport aux précédentes missions. La pharmacie est en place et fonctionnelle et il n'y a plus besoin de convoyer les malles de médicaments et de matériel médical. Nous avons utilisé trois cabinets de consultations suffisamment spacieux et qui permettaient de préserver l'intimité des patients. Nous avons même bénéficié d'une salle de réunion qui nous a permis d'organiser des rencontres avec le bureau communal, les agents communautaires et les enseignants de l'école. C'est un outil précieux pour développer nos actions sur l'hygiène et la santé dans le village.

24 Novembre 2013

 

Le dispensaire se construit. La toiture devrait être posée courant décembre et permettre l'action de l'association Energie Santé Formation qui finance l'électrification par panneaux solaires. Nous devrions prendre possession de cette magnifique structure pour notre prochaine mission d'avril 2014.

Mai 2012

 

Voilà déjà 2 missions que nous effectuons à Ambila, village de pêcheurs situé à 5 heures de marche de Brickaville, une en novembre 2011, et plus récemment en mai 2012.

Cette dernière a été très riche, et nous ouvre des perspectives excessivement prometteuses pour l'avenir.

En effet, le dispensaire où nous travaillions habituellement a été partiellement détruit par le passage du cyclone Giovanna en février : toiture arrachée, plafonds menaçant de s'effondrer, murs fissurés, étagères très endommagées....

Aucune réparation n'a été entreprise par le propriétaire, et même lors de notre arrivée, il s'est contenté de nous donner "carte blanche" pour tous travaux !

La population nous a beaucoup aidés dans la réfection d'un toit décent (bouts de tôle, bâches percées de la Croix Rouge Malgache). Nous avons ainsi pu consulter à l'abri (relatif...) des intempéries qui n'ont pas manqué pendant notre séjour.

Le conseil municipal d'Ambila s'est réuni car il souhaitait ardemment notre retour et, avec l'accord de tout le village, a décidé de nous octroyer gratuitement un terrain pour la construction d'un nouveau dispensaire ! Depuis que je viens à Madagascar soigner les plus nécessiteux, c'est la première fois qu'un tel élan de générosité se manifeste, et mon émotion est toujours aussi vive en y repensant !

Consécration du terrain du dispensaire par le conseil du village
Consécration du terrain du dispensaire par le conseil du village

Nous avons donc décidé de bâtir un nouveau dispensaire, ainsi qu'une salle communale qui le jouxtera.

Ces structures seront en matériaux traditionnels (bois, ravenala), reposant sur une chape en béton. Il se composera de 4 salles de consultation, une salle d'hospitalisation, une salle de soins, une pharmacie, et un coin sanitaire avec un local technique, le tout entouré d'une varangue. Le toit sera en tôles recouvertes de végétal. L'électricité sera assurée par une installation panneaux solaires. J'ai rencontré à ce sujet les très sympathiques fondateurs d'Energie Santé Formation, une ONG de Normandie, qui sont intéressés par ce projet, tant sur le plan humanitaire que formateur, et qui désirent y participer en finançant la partie électricité du dispensaire . Nous travaillerons de concert avec eux pour la finalisation du projet, mais déjà, je ne peux que les remercier de leur intérêt ! L'apport d'eau sera obtenu par une pompe immergée à fonctionnement solaire puisant directement l'eau dans le canal des Pangalanes, avec un mini château d'eau (filtration et/ou javélisation de l'eau).

Nous espérons que le coût total de cette structure ne dépassera pas les 15 000 Euros !

N'oublions pas que Sahambala pourvoit également en médicaments le dispensaire, et que chaque année, un budget "pharmacie" de 1 500 euros est nécessaire, d'autant que Mme Bachelot puis M Bertrand ont donné un vilain coup de vis à l'aide humanitaire, en promulguant la loi des Médicaments Non Utilisés, puis en interdisant le don d'échantillons médicaux aux médecins... Nous devrons donc acheter ce que nous obtenions gratuitement auparavant !

Les travaux devront démarrer au plus vite, afin que nous puissions travailler dans des conditions décentes dès le mois de novembre 2013 .

SAHAMBALA 28

52, rue de la Liberté

28300 SAINT PREST

FRANCE

info@sahambala28.fr

facebook :